BÉNARÈS

(Jean-Paul SEVRES -Éric VINCENT)

Bénarès est-ce loin dites-moi
N’auriez-vous pas un peu de tabac
Une roupie, un chilum quelque chose de froid
Bénarès n’est plus très loin pour moi

À Delhi, j’ai vu brûler l’Indien
Qui dormait près de moi dans le train
Il n’a pas été à Patankot
Le Bihar lui a coûté la peau
Pierre est malade, sa flûte s’est tue pour de bon
Il me regarde avec des yeux de moribond
Il me regarde et pourtant il ne me voit pas
À Srinagar, on se séparera

Bénarès est-ce loin dites-moi
N’auriez-vous pas un peu de tabac
Cela va faire six mois que je meurs peu à peu
Bénarès m’attend, je suis heureux


Nous voilà dans un ashram Gandhi
Nous allons y passer une nuit
Pierre délire, il parle de Dijon
Le haschich a brûlé ses poumons
Ma guitare réveille un vieux swami
C’est bizarre, il ressemble à Gandhi
Un peu de chanvre et quelques accords
Je le vois qui plane et puis s’endort

Bénarès est-ce loin j’ai si mal
Je me traîne comme un vieil animal
Sarabande de mouches qui tournent autour de moi
Bénarès attends-moi, me voilà


 
  Écouter               iTunes                              

                                                                              

Retour à la page Paroles                 Back to Lyrics                       
Dernière modification/Last revised on 07/28/2017 by - MADURA Paris